selfie

L’art de l’autoportrait avant c’était “entre autres” ça :

image

Rembrandt et sa technique picturale du clair-obscur si reconnaissable, Courbet et son réalisme halluciné, Van Gogh et son style émotif et passionné.

Aujourd’hui, révolution digitale oblige, l’autoportrait c’est ça :

image

Le selfie (Self-portrait contracté) !

Une photo de soi ou l’on pose façon mannequin (le top du top étant la pose dite du “soit belle et tire la langue”), prise avec un portable devant un miroir, ou mieux encore ; une photo de soi où l’on pose en train de se prendre en photo avec son portable, selon le principe bien connu du cadre dans le cadre.

Le cool du cool étant évidemment de la customiser avec un joli filtre et de la partager sur les réseaux sociaux.

En France, nous avons aussi notre papesse du selfie en la personne de Shy’m :

image

On peut trouver l’exercice soit intéressant d’un point de vue “artistique” générationnel et scénographique, soit tout simplement affligeant et mégalomane.

Quoi qu’il en soit, le selfie a été élu “mot de l’année 2013” par le Dictionnaire d’Oxford (rien que ça), supplantant ainsi (malgré les efforts répétés de Miley Cirus, il faut le dire) le mot “twerk”.

Pour les chiffres, on considère qu’au Royaume Unis par exemple, 35 millions de selfies seraient pris chaque mois et que plus de 109 000 000 hashtags #me sur les réseaux seraient employés (source : neonmag.fr).

Et soyons honnêtes, nous y avons tous succombé un jour ou l’autre. Il n’en fallait pas plus pour que nos amies les marques reprennent cette tendance dans leurs communications et transforment les « selfises » (« les gens qui pratiquent le selfie » donc) en cible marketing et créer ainsi le “sacro saint” buzz autour de leurs produits.

La marque Etam par exemple, pour fêter le lancement de sa gamme de collants a imaginé le concours “joliesjambes” (http://www.joliesjambes.fr/). Le principe : partager une photo selfie de ses jambes pour pouvoir peut-être gagner un “selfie trip” à New-York.

image

Preuve que les selfies sont vues comme une cible marketing à part entière, les conseils que la marque donne pour réaliser un “selfie ultra canon”.

image

Une campagne bien menée et qui devrait susciter des émules, même si il faut le rappeler ; bien que largement usités, les selfies (et surtout l’abus, comme toujours) ne seraient malgré tout pas très appréciés par les internautes et auraient tendances à donner une mauvaise image de celui qui poste la photo. A bon entendeur..

image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.